Imprimer ceci Page

Les ados de Sini Gnassigui

Auréline a très peu d’information sur l’origine des enfants de « SINI GNASSIGUI », l’ancienne association ayant toujours refusée de transmettre les dossiers des enfants. Elle a pu obtenir des copies des actes de naissance par l’école où ils étaient scolarisés, et de là en faire faire des originaux dans les mairies des différents arrondissements de Bobo Dioulasso.

 Kadiatou Fofana est née en 1995. Nous ne savons pas la date précise. Trouvée dans la rue à Bobo Dioulasso, seule à 11 ans, elle est orpheline de père et de mère. L’Action Sociale l’a confiée à « la jument verte » (« Den dagamouni » nom de l’association au Burkina Faso ) en 2005, dès l’ouverture de celle-ci. C’est une jeune fille calme, respectueuse, très travailleuse, qui sait ce qu’elle veut. Elle est excellente à l’école, qu’elle n’a commencé qu’à 11 ans, et souhaite faire médecine.

Catherine Bassolé  serait née  le 29 novembre 1998, selon son acte de naissance. Egalement trouvée par l’Action Sociale dans la rue, elle est orpheline de père et de mère. Elle a été confiée à « la jument verte » depuis 2005. C’est une jeune fille très réservée et respectueuse, qui participe activement aux tâches de la maison. Sa scolarité est laborieuse, mais elle avait fait de très gros progrès l’an passé. Elle souhaite être gendarme.

Cynthia Tassembedo est née le 29 décembre 1996. Sa mère vit à la capitale Ouagadougou et n’est pas en mesure de s’occuper correctement de sa fille. C’est elle qui a confié Cynthia à « la jument verte », par connaissance interposée. Cynthia a de rares visites de sa mère. C’est une jeune fille posée, polie qui ne pose aucune difficulté de prise en charge. Elle s’en sort très correctement à l’école, et souhaite devenir journaliste.

Issouf et Mariam N’Do, sont frère et sœur. Issouf est né le 9 janvier 1996, à Bobo, et Mariam en 1999 à Bobo (pas de date précise). Orphelins de père c’est la famille paternelle qui avait la responsabilité des enfants, mais personne ne pouvait en assumer les charges. Les  enfants ont été confiés à « la jument verte » par la famille qui en connaissait le directeur. Ils voient de temps en temps des membres de leur famille. Issouf bien qu’ayant un bon potentiel nous inquiète cette dernière année, ayant de mauvaises fréquentations il est facilement influençable. Il nous faut le recadrer et le soutenir pour qu’il ne s’éloigne pas du droit chemin et poursuive une scolarité très bien commencée. Mariam est une petite fille qui grandit tranquillement, timide et polie. Elle est excellente à l’école et nous espérons qu’elle ira loin.

Adama Seré est né le 19 septembre 1997 à Bobo. Il est orphelin de père et de mère. Il était confié à son grand père qui n’avait pas les moyens de le prendre en charge, et qui l’a confié à « la jument verte » dont il connaissait le directeur. Adama n’a plus de contacts avec son grand père. Adama  a besoin qu’on se positionne et l’encadre fermement en entrant dans l’adolescence et qu’on lui pose des limites. Il est bon à l’école, et souhaite de venir avocat.

Ces six adolescents vivent ensemble depuis 7 ans. Ils se sont constitués, avec Andréa, la tantie qui les encadre depuis 6 ans, une famille unie et soudée, qu’ils ne veulent pas quitter ni voir dissoute.

Lien Permanent pour cet article : http://siniyele.org/?page_id=568